Histoire des Courses au Trot à Biarritz

Évolution du record de la piste

Le critérium de vitesse

En 1957, la SCTB est la première société régionale à utiliser le Chronocinégines pour son chronométrage officiel, effectué avec du matériel électronique Longines. L. Castets et GOSSE de RICHE sont les premiers vainqueurs du Critérium de Vitesse, disputé sur 1600 mètres, avec une réduction kilométrique de 1'23"7.
En 1958, Marcel Ransou abaisse ce record à 1'20"6 au sulky de IXION HD. L'année suivante, le journaliste Roger Couderc effectue une tentative en solitaire sur 1100 mètres avec JUDICIS : la réduction est de 1'19"4. Marcel Ransou revient en 1960 établir, cette fois avec JEGUN R, un nouveau record de 1'18"1. Celui-ci tiendra dix ans malgré les 1'19"1 de Pierre Lebarbenchon et MARTINI II. !

Michel-Marcel (Minou) GOUGEON, vainqueur en 1962 au sulky de KER PIERROT, qui avait gagné le Grand Prix un an avant avec Pierre Giffard.

Jean-Marice Béteau l'emporte en 1968 en drivant TACAL. Il gagnera encore en 1982 avec KADO du MÉRARD.

1'17"5 - VAISONNAIS D - Roger Laurenti - 1970

VAISONNAIS D, gagne trois consécutivement le Critérium en 1969, 1970 et 1971, la première avec Bernard Manneville, les deux autres avec Roger Laurenti. Lors du deuxième succès, le record est battu en 1'17"5. VAISONNAIS D aura son heure de gloire en devançant UNE de MAI à Enghien en 1970.

En 1979, INÉDIT DU CŒUR gagne en étant drivé par Richard William DENÉCHÈRE, la réduction étant de 1'18"4. Ce duo finira deuxième du Grand Prix.

Année  Distance Cheval Driver Temps Réduction
 1980 1600 m  Jaïs de Loudat  G. Lemière 2'03"2  1'17"0
 1981 1600 m Javanine L. César  2'06"0 1'18"8
 1982 1600 m  Kado du Mérard  JM. Béteau  2'07"0  1'19"4
 1983 1600 m Marquis de Cozes JL. Janvier  2'03"9  1'17"4
 1984 1600 m Lady du Cagire JH. Treich 2'06"8 1'19"3
 1985  1600 m Nulcimo P. Folliot Desmeules 2'05"4  1'18"4
 1986  1600 m  New Ludois  JCl. Rivault 2'04"7   1'17"9
1987 1600 m Phénix de Rome F. Devenne 2'03"3 1'17"1
1988 1600 m Quirik M. Charlot 2'05"7 1'18"1

1'17"0 - JAÏS de LOUDAT - Gilles Lemière - 1980

En 1980, Gilles Lemière établit avec JAIS de LOUDAT (avec lequel il finira troisème du Grand Prix) le nouveau record de la piste en 1'17"0. La course est particulièrement rapide puisque les quatre suivants, dont INÉDIT DU CŒUR deuxième après sa victoire de l'année précédente, sont entre 1'17"3 et 1'17"5. Cette performance est le record définitif du Critérium. Elle a été approchée par MARQUIS de COZES et Jean-Louis Janvier en 1985 (1'17"4) et presque égalée par PHÉNIX de ROME drivé par Franck Devenne en 1987 avec 1'17"1. Après sa victoire en 1985 avec Pierre Folliot Desmeules, NULCIMO reviendra en 1986 et 1987, mais sans succès malgré une quatrième place en 1986 avec Yves Lizée.
En 1982, Jean-Maurice Béteau gagne avec KADO du MÉRARD. LA LOUTRE et Guy Jacquet passent les premiers la ligne d'arrivée ... mais ils avaient été distancés dans la ligne droite !
MARQUIS de COZES (1983 - Jean-Luc Janvier)
1988 a vu se dérouler la dernière édition du Critérium de Vitesse de Biarritz qui fut ensuite supprimé pour des raisons de sécurité. Les derniers vainqueurs auront été QUIRIK et Michel Charlot

Progression du record

Après la disparition de la seule course sur 1600 mètres, les meilleures performances vont être établies sur des courses de 2150 mètres (avec un éventuel recul à 2175 mètres), même si le 1'19"3 de OCCIDENT en 1987 et le 1'19"1 de TRÉSOR BRETON en 1993 lors du Grand Prix, c'est-à-dire sur 2950 mètres, sont des temps exceptionnels pour leur époque. En effet, jusqu'en 1997, les réductions kilométriques en dessous de 1'19" sont plutôt rares. En dehors du Grand Prix, les courses citées dans la suite sont donc d'une longueur de 2150 mètres hors recul. On pourra néanmoins constater que l'épreuve phare du meeting conduit à des performances sur 2950 mètres (ou 2975 !) qui sont régulièrement meilleures que celles sur 2150, ce qui souligne le niveau des meilleurs chevaux engagés.

Richard William Denéchère se distingue en deux occasions avec TOQUE d'OR au prix de Bidart : en 1990, il réalise 1'18"9 dans une course où il termine deuxième et où trois chevaux dont le vainqueur TANCREDO drivé par Michel Girouard sont en 1'18"8, tandis qu'en 1992, il gagne en 1'18"3. C'est néanmoins en 1990 lors du Prix de Saint-Vincent de Tyrosse qu'il établit la performance remarquable de 1'18"0 en étant au sulky de UBÉRO.

1'16"7 - ACACIA du HAUVENT - Denis Brossard - 1997

C'est en 1997 que les choses basculent : lors du Prix de Bidart, toujours sur 2150 mètres, le vainqueur Richard William Denéchère et son cheval CAVALE du LIGNON réalisent 1'17"5, tandis que le deuxième ACACIA du HAUVENT, partant au second poteau avec Denis Brossard, établit la réduction record de 1'16"7. COLORADO DELA et Jean Toussaint évolueront en 1'18"1 en finissant quatrième, performance déjà effectuée lors d'une deuxième place dans le Prix du Commandant Darizcuren ; ce cheval et son driver gagneront ensuite le Grand Prix devant CAVALE du LIGNON.

1'16"4 - GUERILLERO - Jean-Marie Monclin - 2001

GUERILLERO et Jean-Marie Monclin ont participé quatre fois au Grand Prix en 2000 (deuxième), 2001 (troisième), 2002 (cinquième) et 2004. En 2001, Jean-Marie Monclin aura malgré tout gagné le Prix de Bidart et réalisé en finissant deuxième (et partant au second poteau) une réduction kilomètre record de 1'16"4 lors du Prix de la Société des Courses remporté par INDIAN HORSE et Dominik Cordeau en 1'17"2 (il est à la corde sur la photo).

Il faudra 10 ans pour que la performance record soit battue. Pendant toutes ces années, plusieurs concurrents s'en approcheront avec des réductions autour de 1'17".

  • 2002 - FOULQUE et Frédéric Clozier finissent troisième du Prix du Président René Odriozola en 1'16"9. HABANERA BOCAIN et Robert Lacroix, vainqueurs du Grand Prix en 2001, sont cinquième en 1'17"0.
  • 2003 - Dans le Prix Jean Dumas, INDIGÈNE de GODREL et Igor Blanchon réalisent 1'17"2.
  • 2004 - Les huit premiers du Prix Jean Dumas ont une réduction kilométrique entre 1'17"1 et 1'17"9. Dans le Prix Louis Ferrier, KALDEIRA et Laura Davodet, dont on reparlera au monté, gagnent en 1'17"4.
  • ILLICO de l'ILE a gagné avec Frédéric Clozier le Prix du Président René Odriozola en 2004 et 2005 avec des réductions de 1'17"2 et 1'17"3. En 2005, Éric Martin termine troisième de cette course en 1'16"6 au sulky de IDÉAL de PAPA une semaine après avoir été deuxième du Grand Prix.
  • 2007 - LÉO de l'ÉTANG drivé par Denis Brossard gagne le Prix du Président René Odriozola en 1'17"1. Le quatrième de la course est Michel Charlot avec KOSAC du PUITS et il réalise 1'16"9.
  • 2008 - Le Grand Prix est particulièrement rapide puisque le vainqueur OCEANE DRIVE réalise 1'16"7. La meilleure réduction est le fait d'Igor Blanchon avec LE BIJOU de BOOTZ en 1'16"6 ... sur 2975 mètres ! Les quatre premiers sont en dessous de 1'17" et le sixième, qui est LORD d'AUTOMNE est en 1'16"8. Cette dernière réduction est celle de NEPTUNE WAY (Denis Brossard) dans le Prix du Président René Odriozola.
  • 2010 - Le deuxième du Grand Prix, OLD du HAUTVENT drivé par Régis Métayer n'est pas loin de gagner à partir du second poteau avec une réduction de 1'16"9.

1'15"8 - STROGOFF - Éric Audebert - 2011

C'est donc en 2011 que le record est battu, dans le Prix des Corsaires Basques, par deux chevaux de cinq ans. Le premier est STROGOFF aux mains d'Éric Audebert qui réalise 1'15"8, tandis que le deuxième SAPHIR BOCAIN est en 1'16"2 avec Robert Lacroix.
Le Grand Prix 2013 a vu TEVA de MORCHIES et Denis Brossard gagner avec la réduction de 1'16"7 et le troisième DECARONE (Manu Criado) établir le record de l'épreuve en 1'16"4". Cette année-là, c'est dans le Prix du Président de Folleville (également Prix des Corsaires Basques) que sont réalisées les meilleures réductions : le vainqueur UMOKO drivé Richard Westerink et son dauphin UMSARA avec Romain le Creps sont en 1'16"0, mais ce sont les sept premiers qui sont en dessous de 1'16"7 ! UMSARA reviendra en 2014 pour remporter trois victoires dont deux en 1'17"0. Dans le Prix Jean Dumas, UTTAR PRADESH et Christophe Feyte gagnent en 1'16"1. Ils seront troisièmes du Grand Prix.

1'15"1 - SOJA WILLIAMS - Éric Audebert - 2014

Éric Audebert bat lui-même son record en 2014 : en étant cette fois au sulky de SOJA WILLIAMS, la réduction kilométrique est de 1'15"1 lors du Prix Jean Dumas tout en partant du second poteau. Drivé par son entraîneur Émannuel Varin, SOJA WILLIAMS finira quatrième du Grand Prix.
Ils furent ensuite plusieurs à descendre en dessous de 1'16" en réduction kilométrique.
  • 2015 - ARGINIO des GODINS et Manuel Criado gagnent très largement le Prix Jean-Maurice Béteau et réalisent 1'15"6.
  • 2016 - Avec Frédéric Clozier, URANIE du SOLEIL remporte le Prix du Radisson Blu en 1'15"9. Le Prix Oteiza est plutôt rapide, mais les deux premiers, Norbert Vimond (ABADECHE) et Cédric Terry (VÉRONE GÉDÉ), se "contentent" de 1'16"0.
  • 2017 - Le Prix Jean-Maurice Béteau est gagné par VOLT d'ORY et son driver Jérôme Chavatte, également vainqueur du Grand Prix, avec une réduction de 1'15"5. En partant du premier poteau, contrairement à SOJA WILLIAMS, il établit le meilleur temps de course sur des épreuves de 2150 mètres en 2'42"3. Le deuxième est VITTORIA SHAN avec Maxime Grasset et une réduction de 1'15"6. Dans le Prix du Président Odriozola, BANDIT du COUDOU et Frédéric Clozier sont en 1'15"7. On peut également citer Yves Hurel : avec BILOOKA DU BOSCAIL, sa réduction est de 1'16"3 pour une distance de 2975 mètres (il partait au second poteau).
En 2018, Éric Audebert se rapproche deux fois de son record : avec BELLA du VIVIER, il remporte le Prix du Président Odriozola en 1'15"3 (les quatre premiers finissent en moins de 1'15"9 avec notamment ANDURO des LANDES et Sébastien Hardy en 1'15"6) ; dans le Prix Jean Dumas, avec VICHENKO CHEF et en partant du second poteau, il finit deuxième en 1'15"4.

Long distance drivers

La seule course professionnelle disputée sur une distance qui est maintenant de 3750 mètres avec deux poteaux (3725 à l'époque où il y en avait trois) est une épreuve d'excellent niveau. Elle est parfois qualifiée de course préparatoire au Grand Prix : on y retrouve des chevaux qui vont courir celui-ci ... et qui seront complétés par des concurrents huppés !
Année  Distance Cheval Driver Temps Réduction
 1996 3725 m Baladin du Corta  RW. Denéchère  5'07"6 (3750 m)  1'22"0
 1997 3725 m Crinière au Vent J. Toussaint 4'58"3 (3725 m) 1'20"1
 1998 3725 m  Ever Favori   RW. Denéchère  5'04"4 (3725 m)  1'21"7
 1999 3725 m Envers Nous RW. Denéchère  4'59"0 (3725 m)  1'20"3
 2000 3725 m Dick Dick S. Labat  4'50"0 (3750 m)  1'17"3
 2001 3750 m Guérillero JM. Monclin  5'06"3 (3750 m) 1'21"7
 2002  3750 m Harry du Cotil IP. Blanchon  5'01"0 (3775 m)  1'19"8
 2003  3750 m  Joyeux Favori  RW. Denéchère 5'03"3 (3750 m)   1'20"9
2004 3750 m Illumination F. Corbineau 5'03"6 (3750 m) 1'21"0
2005 3750 m Jobic de Corlay R. Lippe 4'56"4 (3725 m) 1'18"5
2006 3750 m Noise JCl. Paulard 5'03"8 (3775 m) 1'20"5
2007 3750 m Kasoar de l'Iton R. Saumon 4'57"8 (3750 m) 1'19"4
2008 3750 m Océane Drive E. Audebert 4'52"8 (3750 m) 1'18"1
2009 3750 m Coolman Crown JF. Senet 4'56"8 (3775 m) 1'18"6
2010 3750 m Poète du Lys PJ. Cordeau 4'55"1 (3750 m) 1'18"7
2011 3750 m Osaka du Bocage F. Clozier 4'56"3 (3750 m) 1'19"0
2012 3750 m Rubis du Padoueng S. Bouisson 4'54"8 (3750 m) 1'18"6
2013 3750 m Soja Williams E. Audebert 4'57"4 (3750 m) 1'19"3
2014 3750 m Umsara R. le Creps 4'55"5 (3750 m) 1'18"8
20015 3750 m Vostania de Viette M. Criado 5'00"1 (3775 m) 1'19"5
2016 3750 m Visconti B. Goetz 5'04"3 (3775 m) 1'20"6
2017 3750 m Aladin C. Terry 4'51"7 (3750 m) 1'17"8
2018 3750 m Crack du Tillet B. Goetz 4'53"3 (3750 m) 1'18"2
Seuls deux chevaux et leur driver ont réussi le doublé avec le Grand Prix : ENVERS NOUS et Richard-William Denéchère en 1999, puis OCÉANE DRIVE et Éric Audebert en 2008, ce dernier duo ayant gagné trois fois en 2008. Éric Audebert l'a également emporté avec SOJA WILLIAMS, un an avant son record de 1'15"1.
Richard-William Denéchère est quant à lui le recordman de victoires dans cette épreuve, avec notamment deux chevaux dont le nom traduit bien le statut de ce mythique driver : EVER FAVORI et JOYEUX FAVORI !
Jean Toussaint a également honoré le nom de son cheval en 1997 : c'est avec presque 3 secondes d'avance qu'il l'a emporté au sulky de CRINIÈRE au VENT.
Igor-Pierre Blanchon a gagné en 2002 avec HARRY du COTIL, puis a fini quatrième du Grand Prix qu'il est revenu disputer en 2003 (deuxième) et 2004 (cinquième), les trois fois à partir du second poteau.
En 2014, Romain le Creps, drivant UMSARA, aurait pu réaliser le doublé, mais un réglement appliqué de manière pointilleuse l'empêcha de s'inscrire au Grand Prix. Ce duo aura gagné six fois en deux ans à Biarritz (avec aussi une deuxième place à la limite du dead-heat en 2013 lorsqu'il réalisa 1'16"0), soit plus de la moitié du total des victoires du cheval !
L'excellent VISCONTI et son driver Benjamin Gœtz ont gagné en 2016, au coeur d'une série de 9 victoires de mai à septembre. Mais, partant du second poteau, ils n'ont fini que cinquièmes du Grand Prix, tout en réalisant la meilleure réduction en 1'16"8.
Il faut aussi (re)citer GUÉRILLERO et Jean-Marie Monclin pour leur victoire en 2001, année de leur record de 1'16"4.

Avec Stéphane Bouisson au sulky, RUBIS du PADOUENG s'impose en 2012 devant TAGADA TAGADA et Émmanuel Varin. Ces derniers auront fini quatre fois deuxièmes à Biarritz avec comme point d'orgue le Grand Prix de 2015 !

En ce qui concerne la meilleure réduction, elle est la propriété de DORMANS et de Jean-Claude Paulard en 1'17"0 et en finissant quatrièmes à partir du troisième poteau dans la course de 2000, remportée par Serge Labat et DICK DICK en 1'17"3. Une semaine après, DICK DICK sera quatrième du Grand Prix avec la meilleure réduction (1'18"2).
La performance de DORMANS a résisté aux années et seules les courses de 2008, 2017 et 2018 ont vu des temps en dessous de 1'18".

  • En 2008, les deuxième et troisième, NEGRESCO TURBO avec Richard-William Denéchère, et LORD d'AUTOMNE avec Alexandre Wissocq (vainqueur du Grand Prix en 2007) ont respectivement réalisés 1'17"7 et 1'17"9.
  • L'épreuve de 2017 a été gagnée par ALADIN et Cédric Terry avec 1'17"8 de très peu devant VAINQUEUR d'ÉTÉ et Frédéric Clozier, annoncés dans le même temps, mais la meilleure réduction a été 1'17"6 (performance également commune des quatrièmes VERY VERY FAST et Benjamin Goetz et de leurs suivants VICTORIA DU VIADUC et Charles Bouvier).


  • Benjamin Goetz l'emporte une deuxième fois en 2018, cette fois avec CRACK du TILLET. La réduction est de 1'18"2, mais les deuxièmes Éric Audebert et VICHENKO CHEF réalisent 1'17"9 en partant du second poteau.

Le record au monté

En 2008, NABI du MAILLET et son jockey Damien Laisis gagnent le Prix Louis Ferrier (2150 mètres) devant ŒLLET de PHENS et Laura Davodet, les deux étant crédités de 1'17"1.

Ce record sera amélioré dans le Prix du Château de Brindos (même distance) en 2010 par PEARL des CORVÉES que monte Marlène Bédouet en 1'16"7, les deuxièmes QUALMINA et Cindy Benoît étant chronométrés en 1'17"0.

C'est en 2013 que le record actuel a été réalisé, toujours dans le Prix du Château de Brindos. Il est de 1'16"3 et ce sont les vainqueurs UPPERCUT du HOULET et Mathieu Daougabel qui l'ont établi. Les deuxièmes TAJIMA BUISSONAY et Fabien Gence étaient en 1'16"7 et les troisièmes Céline Leclercq et SPAHI de BELAISE en 1'17"0.

1'16"3 - UPPERCUT DU HOULET - Mathieu Daougabel - 2013

Après le record, on peut signaler les 1'16"8, d'ANDY VALOU et Charlotte Louas en 2016. En 2017, plusieurs courses au monté ont été rapides sans descendre en dessous de 1'17". En particulier, deux performances notables ont été réalisées sur 2950 mètres.
  • Dans le Prix Allianz, BELLE VUE MICHA et Anthony Marais se sont imposés avec une réduction de 1'17"1 (temps record sur la distance).
  • Le Prix Hipodromoa San Sebastian a vu la victoire de Cédric Terry avec BORA BUISSONAY qui partait du second poteau (2975 mètres, donc) et qui a gagné avec une avance de 3"5 et une réduction de 1'17"2.
En 2018, Nils Pacha remporte la première course du meeting avec COSMETIC et une réduction de 1'16"7. Les deuxièmes Ibrahim Krouchi et CAÏD BROSSARDIÈRE sont en 1'17"0.