Actualités

Jeudi 22 juillet 2021  : Neuvième journée

Cette soirée a été la première sous l'égide du pass sanitaire et le public a néanmoins répondu présent de manière satisfaisante. La Maire de Biarritz a honoré la réunion de sa présence. Plusieurs drivers historiques ont recouru à Biarritz pour la première fois du meeting 2021 : Manu Criado, Denis Brossard et Sébastien Hardy.

Course 1 : Prix E-Charge

Comme chaque année dans l'histoire récente du meeting, Frédéric Clozier et Éric Audebert sont à la lutte pour le titre de meilleur driver, accompagné cette fois par un troisième larron, Philippe Masschaele.

Mardi 20 juillet 2021  : Huitième journée

Course 1 : Prix E.Leclerc Iraty

Philippe Masschaele et Éric Audebert sont en tête du classement des drivers, mais Frédéric Clozier n'a pas pour autant dit son dernier mot ! Il le prouve dès le début de cette soirée en s'imposant avec ICEMAN de CREPIN devant Norbert Vimond et ILIADE de BANVILLE.

Course 2 : Prix Beausoleil

Deux drivers en forme se sont disputé la victoire : Éric Beauvais et IRIS COURTOISE, déjà vainqueurs ici, ont longtemps cru tenir le succès mais ils ont dû s'incliner sur le poteau face à Stéphane Bouisson et IGGY ROCK.

Course 3 : Prix Espace Commercial des Halles

L'arrivée a conduit à une photo pour départager les deux premiers et ce sont Norbert Vimond et HELIOS des ANJEAUX qui ont gagné, devançant Patrice Geray et HUMAN RIGHTS.

Course 4 : Prix Espace Commercial des Halles

La course de monté a vu la victoire de Damien Bonne et HORN, détachés devant Nils Pacha montant HANNIBAL MESANGE. On a noté la présence d'Yves Hurel qui, par l'intermédiaire de HIGGINS de CHENU et Maxime Yvon, a obtenu une nouvelle quatrième place.

Course 5 : Prix Thalmar

Frédéric Clozier et GOURMANDE avaient déjà gagné le 10 juillet. Ils renouvellent leur succès en cette soirée, alors que Damien Bonne et GOLD GÉDÉ règlent au sprint David Sabourdy et GINKO d'OCCAGNES.

Course 6 : Prix Maison Pariès

Premier puis deuxième des deux courses précédentes, Damien Bonne coninue sa moisson du jour en l'emportant avec HABILE GÉDÉ. On trouve derrière Luc-Jérôme Legros, puis un duo qui obtient son deuxième podium du meeting : Éric Audebert et HANDSOME DREAM.

Course 7 : Prix des Foies Gras Biraben

Drivant l'excellent EQUIDO ALFA de Christophe Levacher qui venait de gagner cinq jours avant, Damien Bonne obtient son troisième succès de la réunion ! Partant du second poteau, il gagne avec deux secondes d'avance, battant Cédric Terry et FANTASIA RIVER puis DÉFI ORAGEUX que Philippe Masschaele mène à un nouveau podium biarriot. Si on compte sa victoire dans l'après-midi à Langon, Damien Bonne a gagné quatre courses dans la journée !

Course 8 : Prix d'Arcangues

On n'arrête plus Joan Marc et DREAM de LANDEMER qui doublent la mise en étant encore nets vainqueurs dans la course des amateurs, cette fois devant Pascal-Maurice Allais et ESPRITS CRIMINELS !

Samedi 17 juillet 2021  : Septième journée

Cette soirée a vu la visite de Miss Pays Basque 2021 que l'on a vu notamment visiter l'hippodrome et d'un orchestre basque local.

Course 1 : Prix Domaine de Bassilour

La soirée a commencé avec les apprentis et la première course a vu la victoire de Matthéo Gergouil au ssulky de DIAMANT de BEYLEV qu'on avait déjà vu vainqueur en amateurs. Derrière, Élisa Wyart réalise la meilleur performance de sa carrière avec ENVOL THE BEST.

Course 2 : Prix Radisson Blu Hôtel Biarritz

Vincent Cabos a obtenu sa première victoire du meeting avec INÈS des ÉPINES et la course a vu un podium original puisqu'ont été deuxième et troisième Romain Congard et Charley Mottier drivant respectivement ILE MADAME SEVEN et ICONE DELO.

Course 3 : Prix Eleusys

Frédéric Clozier restait sur une victoire au Grand Prix de Bidart et double ici la mise avec HAXO VIERVIL en s'imposant sur le poteau à Patrice Gesret drivant HARCOURT de PADD, puis Philippe Masschaele et HALOA des RACQUES.

Course 4 : Prix Radisson Blu Resto Panoramique

C'est à croire qu'Éric Audebert surveille les résultats de Frédéric Clozier (ou vice-versa) dans l'otpique du challenge du meilleur driver : le voilà qui l'emporte à son tour, au sulky d'HARMONIE ONE avec laquelle il a déjà gagné en début de meeting. Il devance une autre ex-gagnante, HORTENSE d'OR drivée par Nicolas Brossard.

Course 5 : Prix Mic Chevaldefer

Cette course était celle de notre partenaire Mic Chevaldefer, présent sur l'hippodrome pour présenter ses produits placés sous le signe de l'originalité !
Et l'originalité fut aussi dans le résultat de la course, avec la victoire d'un jeune hollandais débutant à Biarritz : Danny Brouwer a gagné avec HYDRA de l'ERDRE, sous ses propres couleurs ! Qui plus est, ce succcès n'a pas eu lieu devant n'importe qui puisque Danny devance Éric Audebert et HAMILTON du PERCHE; puis Philippe Masschaele et HERMES d'OR.

Course 6 : Prix Khéops Sécurité by Scutum

Auteur d'un bon début de mmeting, Patrice Gesret n'avait cependant pas encore gagné ! Il le fait ici avec brio en drivant FARAON du PALAIS et en battant Philippe Masschaele et GRANDE de RANCHY.

Course 7 : Prix du Président Odriozola

Cette course est disputée sur 2150 mètres avec des chevaux d'excellent niveau et elle est traditionnellement une de celles, sinon celle, où se bat le record de la piste, comme l'a prouvé Frédéric Clozier ces deux dernières années. Celle-ci n'a pas failli à cette tradition : les deux premiers ont battu le record et le troisième l'a égalé pour ce qui a donc été la course la plus rapide de l'histoire de l'hippodrome ! Les vainqueurs Claude-Charles Vaugrante et CŒ de DYPP ont réalisé la réduction de 1'14"0, réduction également attribuée à Philippe Masschaele et DÉFI ORAGEUX. Troisièmes, Nils Pacha et DÉTALE sont quant eux en 1'14"1.
Succédant donc à Frédéric Clozier, Claude-Charles Vaugrante devient donc le driver le plus rapide de Biarritz et le défi suivant est d'atteindre 1'13"n !

Course 8 : Prix Jardins et Saveurs

Pour préparer la course des amateurs, les chevaux des Langlois père et fils, Denis-André et Camille, à la fois drivers, entraîneurs et propriétaires étaient dans des stalles contiguës, qui de plus étaient à côté de celle de Julien Dhoum. Ce dernier alignait pour la première fois à Biarritz le cheval EDEN de VAUVERT dont il est propriétaire !
Julien Dhoum et EDEN de VAUVERT ont fini à une très satisfaisante troisième place. C'est DREAM de LANDEMER qui s'est imposé en étant drivé par Joan Marc. Ce cheval est un habitué de la piste qu'il fréquente depuis cinq ans, ayant couru plus de vingt-cinq fois et c'est sa première victoire ! Romain Farrugia a confirmé sa forme actuelle en terminant deuxième avec DUVIN de FRONSAC.

Jeudi 15 juillet 2021  : Sixième journée

Course 1 : Prix Façon de Fer

Éric Audebert n'étant pas là, Guy Verva a couru plusieurs courses dans la soirée en commençant brillamment son parcours par une victoire au sulky de IL PLEUT BERGÈRE et à partir du second poteau, en devançant Patrice Gesret et IMAGE de CORDAY. Nicolas Brossard finit sur le podium en drivant ILE de NARMONT.

Course 2 : Prix YCAA

On a vu le retour magistral de Cédric Terry lors de la soirée précédente. Il confirme dans cette course sa forme en s'imposant de bout en bout avec GUESTBOOK. Pour l'entraîneur Patrick Terry, c'est même un doublé puisque Luc-Jérôme Legros, parti du second poteau, finit deuxième au sulky de GRANDE CAMPO ! Confirmant sa forme actuelle, Nicolas Brossard finit de nouveau troisième, cette fois avec GIANT PYLA.

Course 3 : Prix du Rotary Biarritz Bayonne

Jean Mazou avait frôlé la victoire une semaine avant avec HERMENCE DAIRPET, terminant deuxième. Le duo prend sa revanche lors de cette course, battant Dimitri Crespel et HAUTECOMBE ETOILÉE.

Course 4 : Prix d'Auch

Troisième de la course précédente, Maxime Grasset était présent aux côtés de Jean Mazou. Déjà auteur de deux podiums le 13 juillet, il attendait sa première victoire et elle est arrivée dans cette course avec GOUZONNAISE, battant sur le fil Philippe Masschaele et GONDOLE GUERCHAISE.

Course 5 : Grand Prix de Bidart

L'absence d'Éric Audebert a été bien exploitée par ses deux rivaux principaux au challenge du meilleur driver : Philippe Masschaele finit encore deuxième, avec ici DOMINO de la BRISE, tandis que Frédéric Clozier confirme sa capacité à gagner les grandes épreuves du meeting en s'imposant dans ce Grand Prix de Bidart avec ÉQUIDO ALFA, récemment acquis par Christophe Levacher à un réclamer de Beaumont et confié à l'entraîneur Yannick Henry. Celui-ci est également troisième avec ESPION CEHERE drivé par Patrice Gesret.

Course 6 : Prix de l'hippodrome Bordeaux le Bouscat

Plutôt discrète en ce début de meeting, Céline Leclercq n'a rien perud de son talent et, probablement motivée par le succès de Guy Verva en début de soirée, elle s'impose avec FRUCTUEUX devant Patrice Gesret également en forme et montant FREE DESTIN.

Course 7 : Prix du Petit Train de la Rhune

La course des amateurs voit le retour de Léa Lizée mais elle n'aura pas de réussite à partir du second poteau, de même que Jean-Marc Freyssenge. C'est un autre habitué qui a remporté une nouvelle victoire à Biarritz, Jonathan Bordenave s'imposant en drivant EL AZIZIA. Il a devancé Pascal-Maurice ALLAIS et ESPRITS CRIMINELS, puis Joan Marc et l'incontournable DREAM de LANDEMER.

Mardi 13 juillet 2021  : Cinquième journée

Avec neuf courses car il y avait deux dédoublements, la soirée a été dense et rondement menée ! C'était la soirée des associations biarrotes, ce qui a permis la venu de plusieurs du Biarritz Olympique PB, récemment promu en Top 14.

Course 1 : Prix du Pôle Équestre Biarritz

De nouveau, la première course était réservée aux apprentis. Andréa Bernède y a obtenu sa première victoire à Biarritz, qui est la deuxième de sa carrière six ans après la première ! Au sulky d'ELSON de l'ISOP, elle a devancé Margaux Brossard et FURIOSO SMILING puis ... le frère de Margaux, Nicolas Brossard qui drivait ERA des ROSEAUX !

Course 2 : Prix du Comité des Fêtes de Bibi Beaurivage

La forme de Stéphane Bouisson lors de ce meeting se confirme à chacune de ses venues : il gagne une course lors de chaque soirée où il vient ! Avec IDYLLE du PADOUENG, il remporte ici son troisième succès et c'est le premier driver à le faire. C'est même un succès d'écurie car Frédéric Clozier finit troisième en drivant IBIS d'OR. Entre les deux se sont intercalés Maxime Grasset et IRISH PELSA.

Course 3 : Prix du journal Sud-Ouest

Damien Bonne est presque un débutant à Biarritz où il n'avait couru que deux fois en 2013. Il remporte ici sa première victoire, de bout en bout avec IS BLACK BERRY, et devant Benoît Rouer et IKOS de LUBEL.

Course 4 : Prix de la JAB Football

Sandy Treich est la descendante d'une famille prestigieuse du trot, ayant brillé en particulier à Biarritz. Néanmoins, elle a assez peu couru sur notre hippodrome car c'est seulement la troisième fois depuis ... 2001, la première course s'étant soldée par une victoire ! C'était déjà au monté et Sandy confirme son aptitude dans cette catégorie du trot en gagnant pour la deuxième fois, de manière nette et avec ILIADE MESLOISE. Sébastien-Emmanuel Pasquier montre qu'il est à l'aise lui aussi sur cette iste qu'il découvre cette année, en finissant deuxième avec ILARY.

Course 5 : Prix Aupa BO

Cette course a vu le deuxième succès d'un driver qui s'est très bien adapté à la piste lui aussi : HIGHNESS de TIMBIA l'a conduit à la victoire, détaché devant Arnaud Barré et HERMES de GIRONDE, Stéphane Bouisson, encore là, réglant le sprint pour la troisième place avec HUMOUR NAY.

Course 6 : Prix BOPB

Romain le Creps et HIBISCUS d'ANGELY ont gagné cette course haut la main, terminant avec une vance de plus de 3 secondes sur Stéphane Bouisson et HARDY PETIT !

Course 7 : Prix BO Rugby

Claude-Charles Vaucrante avait déjà couru deux fois à Biarritz pour une deuxième et une troisième place. Il complète ici sa collection de podiums avec la place la plus haute, au sulky de HADRIEN du VIF, battant Éric Audebert et HANDSOME DREAM.

Course 8 : Prix du GETSO

Cédric Terry était à Vichy alors que se couraient les réunions de Biarritz. Après cette cure, il revient en pleine forme sur un hippodrome où il est à l'aise et gagne avec GUADALUPE, devant &Eaucte;tienne Clozier et ESTIME MOI alors qu'&Eaucte;ric Audebert récile un nouveau podium en drivant ECHO des ENDREVIES.

Course 9 : Prix du Musée Historique

Une fois n'est pas coutume, la dernière course n'était pas réservée aux amateurs ! Et Cédric Terry y a confirmé qu'il ne revenait pas pour rien, gagnant pour la deuxième fois de suite, avec GONIKA de VASTERIE. En finissant deuxième, Damien Bonne conclut aussi de belle façon, au sulky de GÉNÉRAL OASIS, une soirée réussie.

Samedi 10 juillet 2021  : Quatrième journée

La soirée était particulière, puisque les entrées étaient gratuites et que des activités étaient organisées pour les enfants. Le soleil étant de la partie, cette réunion a été un succès populaire.

Course 1 : Prix d'Agent

Cette course était réservée aux apprentis. On y retrouvait entre autres Loris Audebert. Elle a été remportée sans suspense par Tristan Bord qui a vite pris la tête avec FIGARO GRAVE et ne l'a plus lâchée. Louis Lalande, auteur d'un bon début de meeting le suit en drivant FELICIE de MARCAY et on retrouve Étienne Clozier ensuite au sulky de FREE DESTIN.

Course 2 : Prix d'Eauze

Luc-Jérôme Legros a vraiment pris la mesure d'une piste qu'il découvrait ! Il s'impose avec IL PRESID entraîné par Patrick Terry, devant Charles Criado et IMMODESTO.

Course 3 : Prix Flashcompo

Éric Audebert ne se laisse pas faire par la génération montante ! Il remporte cette course avec HERTA de la BESVRE et une avance confortable sur Norbert Vimond et HOCAOUSSI.

Course 4 : Prix de Toulouse

Frédéric Clozier a noté la victoire d'Éric Audebert ! Et il lui répond dans cette course en l'emportant nettement avec GOURMANDE, devant Nicolas Brossard parti du second poteau avec GO GO TIMOKA.

Course 5 : Prix Elidis

Une victoire de Stéphane Bouisson à Biarritz fait toujours plaisir, l'homme attirant sur lui la sympathie ! Il confirme sa forme à Biarritz en l'emportant au sulky de GATWICK, déjà à l'aise sur cette piste en 2020.

Course 6 : Prix du Président Dartenucq

DORIA, toujours performante dans le passé à Biarritz, était de retour pour 1Eacute;ric Audebert après une année où ses performances les plus convaincantes avient été réalisées au monté. Les camions Varin et Verva ne sont jamais loin sur le parking et DREAM de LANDEMER, confié à Damien Bonne, était préparé juste à côté. Nicolas Brossard venait de finir deuxième puis troisième.
Mais Nicolas Brossard venait de finir deuxième puis troisième et il complétait sa collection de podiums de la soirée par une victoire, devançant un autre cheval habitué de la piste, DÉFI ORAGEUX drivé par Philippe Masschaele, et DORIA, ces deux chevaux venant du second poteau. Nicolas réussit un début de meeting assez exceptionnel !

Course 7 : Prix www.Polin.fr

La course des amateurs finissait comme souvent la soirée. On y voyait comme d'habitude des habitués comme Julien Dhoum retrouvant des couleurs de Stéphane Bouisson, ou Denis Cordeau qui confiait DIS LOI TOUT à Louis Péjus.
Et c'est bel et bien un habitué qui l'a emporté, en la personne de Romain Farrugia drivant DANDY du FOSSÉ. Le duo devançait un très combatif Julien Dhoum au sulky de FLY GIBUS. Les deux premires ont été associés sur le podium !

Jeudi 8 juillet 2021  : Troisième journée

Course 1 : Prix PMU Brasserie Choko Ona Anglet

Avec un dédoublement, les deux premières courses voyaient partir des chevaux dont le nom commence par I et il y avait de ce fait beaucoup d'inédits. Chez les drivers, l'information principale était que Dilitri Crespel allait faire ses débuts professionnels à Biarritz ! Il en était le roi des amateurs depuis 2018 et était passé pro début 2021 avec une intéressante réussite nationale.
Jusqu'alors, les douze course professionnelles ayant eu lieu avaient vu douze vainqueurs distincts ! Qui allait être le premier à deux succès ? Cette course apportait la réponse puisque Philippe Masschaele imposait la débutante ISIS CADE devant Pierre Geray et IBIS d'EP.

Course 2 : Prix de la République des Pyrénées

La deuxième course avait donc le même profil que la première et cette fois, c'est un partant du second poteau qui l'a emporté et qui lui aussi obtient un deuxième succès : Éric Beauvaus drivait IRIS COURTOISE. Nils Pacha aura bien essayé de s'échapper mais, avec INVICTUS MADJI, il a été rattrapé et dépassé sans coup férir. Enfin, Benjamin Lerebourg et IGGY d'AVRIL complètent le podium.
Il a déjà été signalé la présence des deux antennes dans le Sud-Ouest de Thierry Duvaldestin et de Thomas Levesque. Ce dernier était présent sur l'hippodrome pour voir son driver Vincent Cabos.

Course 3 : Prix PMU Tabac Presse des 5 Cantons Anglet

La troisième course a vu un vainqueur original en la personne de Jean-Marc Godard, qui, drivant HAIRIN des NOUES, triomphait pour la première fois à Biarritz, devant Sameul Deshaies et HERCULE des PRÉS.

Course 4 : Prix du restaurant Los Dos Hernanos

Retour du monté et première victoire féminine du meeting : Lisa Thoraval gagne avec FAKIR GASCON, l'entrainement Terry renouvelant son succès de la première course au monté. Elle signe une excellente réduction de 1'15"9, qui est la deuxième meilleure dans la catégorie. Elle devance Alexandre Bodin et FÉERIE WINNER.

Course 5 : Prix PMU Tabac les Cahiers de Chine Anglet

Cette course était la première où s'alignaient des apprentis, les professionnels partant du second poteau. Cet handicap n'a pas été surmonté et c'est Jérôme Ozenne qui s'est imposé au sulky de GOLF de CÉJY, en devançant Tom Beauvais, souvent à l'aise ici, avec GIACOMOKO.

Course 6 : Prix du PMU Casino d'Hendaye

Les engagements de Christophe Feyte à Biarritz se font plus rares ces dernières années, mais celui-ci aura été remarquablement ciblé puisque le driver s'y impose nettement (1"5 d'avance) avec HOLITA de NOYELLES, devant Jean Mazou et HERMENCE DAIRPET, Éric Audebert obtenant avec la troisième place son meilleur résultat de la soirée au sulky d'HECTOR EFJI .

Course 7 : Grand Prix Baron d'Ardeuil

Cette course était la course phare de la soirée. Elle a été remportée par Luc-Jérôme Legros et GATSBY WIC pour une première victoire à l'attelé de l'entraînement Terry. Le duo vainqueur s'est imposé inexorablement à partir du dernier tournant, résistant à Dimitri Crespel et DOMINO de la BRISE. Nouveau venu chez Patrick terry, Luc-Jérôme Legros découvre Biarritz et, après quatre distancements, y a pris ses marques et gagne donc sa première victoire ici.
Très belle performance de Dimitri Crespel !
La troisème place de ce Grand Prix revenait finalement à Sophie Larduinat-Descout drivant EAU PINLANDIA, cheval de Dominik Cordeau dont elle était la compagne. On ne peut qu'admirer son courage et mesurer la portée de l'hommage ainsi rendu.

Course 8 : Prix du PMU Sporting d'Hossegor

La lutte chez les amateurs sera encore belle cette année pour la succession de Dimitri Crespel. Florian Julien s'y impose avec DIAMANT de BEYLEV, offrant une première victoire aux couleurs de sa propriétaire. Il devance Cyrille Coustes, déjà sur le podium le premier soir et ici avec ELIOS de MINEL. Quentin Fleury était deuxième mardi, le voilà troisième au sulky de FUGITIF de PO.

Mardi 6 juillet 2021  : Deuxième journée

Course 1 : Prix Château Miller la Cerda

Le Prix de la première course était décerné par Alexandre de Miller de la Cerda, fidèle à notre meeting et dont la présence traditionnelle commençait par un discours devant un parterre chapeauté sous le chapiteau du BO.
La présence d'Éric Beauvais au meeting reposait essentiellement sur une participation régulière en 2013, avec deux succès à la clé. Depuis, c'est son fils Tom qui avait assuré la présence familiale et, en cette soirée, ils allaient tous les deux courir une course. Dévolue à Éric, la première de la soirée voyait sa victoire au sulky d'INÈS de SUBLIGNY, avec une avance confortable sur Éric Audebert et ICONE d'ABEVILLE.

Course 2 : Prix France Bleu Pays Basque

En vacances dans la région, Jean-Étienne Abrivard, frère cadet de Matthieu, en profite pour venir découvrir l'hippodrome des Fleurs, sous les couleurs d'Emmanuel Varin, retrouvant ainsi Nicolas Brossard pour former un duo de drivers plein de jeunesse.
À l'issue d'une course menée de main de maître, Nicolas Brossard l'emporte avec HORTENSE d'OR, résistant aux attaques d'Igor Blanchon et HALLELUJAH. Bon sang ne saurait mentir et Nicolas marche sur les traces de son père Denis, dont on connait le palmarès à Biarritz !

Course 3 : Prix de la Pena Taurine Bayonnaise

Auteur d'un beau meeting en 2020, Stéphane Bouisson retrouvait l'hippodrome en tant que driver et signait son retour par une nette victoire au sulky de HYACINTHE NAY. Il devance deux drivers de retour eux aussi : Benoît Rouer et Guillaume Cardine, avec respectivement HENDY d'AUBERVILLE et HERMIONE d'AVRIL.

Course 4 : Prix de Bayonne

Éric Audebert est un des meilleurs à Biarritz et il le prouve ici avec sa première victoire du meeting obtenue en drivant HARMONIE ONE, Philippe Masschaele, sous les couleurs Criado avec HALOA des RACQUES n'ayant rien pu faire pour contrer King Éric !
À peine descendu du podium, Éric Audebert repart sur la piste pour un heat, puis pour courir l'épreuve suivante !

Course 5 : Prix le Régina Biarritz Hôtel et Spa

Les habitués de Biarritz ont décidé de reprendre les choses en main : après les deux succès précédents, c'est au tour de Romain le Creps de s'imposer, avec GALAXY des VALS au terme d'une course parfaitement maîtrisée où il doit juste résister au retour d'un Nils Pacha à l'horizontale derrière son cheval GRINGO STAR.

Course 6 : Prix de l'Aviron Bayonnais

Confirmant le raisonnement fait à l'issue de la course précédente, Nils Pacha, après plusieurs podiums, l'emporte avec FRAISE, cheval de Norbert Vimond, que l'on avait vu à son avantage en 2020, tout comme DÉFI ORAGEUX qui finit deuxième drivé par Philippe Masschaele.

Course 7 : Prix des Corsaires Basques

En cette soirée, l'entraîneur Matthieu Varin avait gagné avec GALAXY des VALS, tandis que le driver venit de terminer troisième lors du Prix de l'Aviron Bayonnais. L'entraîneur-driver gagne cette dernière course professionnelle en drivant FLEURON, devançant Igor Blanchon, encore deuxième, avec ELLIPSE AND CO.

Course 8 : Prix Baskulture

La première course amateur avait des conditions d'engagement particulières et ne reflétait pas la suite. Dimitri Crespel, lauréat des dernières années, est passé profesionnel et son trône est vacant, avec de nombreux prétendants ! Julen Dhoum, le driver local, n'est pas forcément le favori mais on peut compter sur lui pour animer les courses. Il courait DIVA du PADOUENG pour Stéphane Bouisson.
En la personne de Marc Lacoma, c'est un autre habitué du Sud-Ouest qui s'est imposé, avec DUC des LOYAUX, plutôt nettement devant Quentin Fleury et EROS PEPPER. Finalement, Julien Dhoum aura fini cinquième en partant du second poteau, performance dont il s'est montré assez satisfait !

Samedi 3 juillet 2021  : Première journée

Le meeting de Biarritz commence toujours par la joie des retrouvailles sur un hippodrome chargé d'histoire. Malheureusement, le tragique et brutal décès de Dominik Cordeau en mai jette une ombre sur le meeting et crée un manque impossible à combler tant Dominik était attaché au mois de juillet biarrot et tant il faisait partie de son histoire. Cette édition 2021 lui est dédiée.
La famille Cordeau est certainement la plus célèbre des dynasties attachées au meeting, mais elle n'est pas la seule et d'autres sont prêtes à affronter la piste : on trouvait en ce soir de reprise les Audebert, les Clozier, les enfants Brossard, autant de figures familières qu'il nous a fait du bien de revoir !
Avec les heats des chevaux sur la piste, les préparatifs sur le parking des vans et dans les stalles, l'hippodrome se réorganisait naturellement en retrouvant ses acteurs habituels.
Richard Westerink alignait deux chevaux au départ de la première course.
Philippe Masschaele, fidèle au rendez-vous biarrot ...
... de même que Mathieu Varin
Thomas Levesque et Thierry Duvaldestin ont chacun ouvert une antenne dans le Sud-Ouest, respectivement à Créon d'Armagnac et Castéra-Verduzan. Le premier nommé a fait appel à un habitué de Biarritz, Vincent Cabos. En ce qui concerne le second, c'est Benjamin Lerebourg qui drive ses chevaux ; lui, par contre, n'a jamais couru sur l'hippodrome des Fleurs.
La piste de Biarritz n'a pas de secret pour Vincent Cabos...
... tandis que Benjamin Lerebourg s'apprête à la découvrir.

Course 1 : Prix Jean Bergeron

Benjamin Lerebourg n'aura pas mis longtemps à s'habituer à la piste ! Un peu surpris au début, il vient s'imposer avec ICARE de FAEL dans le sprint final en débordant tous ses adversaires. Quentin Machet conduit un des chevaux de Richard Westerink, IN THE SPOTLIGHT, à la deuxième place. Longtemps en tête mais battus dans la ligne droite d'arrivée, IORIK MARBOULA et Philippe Masschaele finissent troisièmes.

Course 2 : Prix Charcuterie Marca Bardos

Emmanuel Varin est également de retour et il a pris possession de sa place habituelle sur le parking des vans et la préparation bat son plein à cet endroit avec Frédéric Clozier et Romain le Creps.
Situé à côté sur le parking, Matthieu Varin est également partant dans la course.
Mais aucun des trois chevaux Varin ne sera à l'arrivée : Pierre Géray prend les affaires en main au sulky de FLO du DERBY et résiste jusqu'au bout, s'imposant à Nils Pacha et FÉE ROYALE et Norbert Vimond et FINEXA d'ÉAM

Course 3 : Prix Louis Ferrier

Norbert Vimond est l'entraîneur du cheval gagnant de la course précédente, finissant de son côté sur le podium. Dans cette course, il prend les choses en main avec HONNEUR de FAEL et s'impose à l'issue d'un sprint serré où l'adversaire est Cédric Terry qui drive HOP du VIVIER. Nicolas Brossard et HOLD UP DARCHE finissent troisièmes à distance respectable.

Course 4 : Prix du Président Harixcalde

Emmanuel Varin et Patrick Terry sont deux entraîneurs habitués de Biarritz qui vont sans nul doute animer ce meeting et se disputer le titre de meilleur entraîneur. Dans cette optique, pas question d'éluder la première soirée et les voilà partants, le premier avec trois chevaux, le second avec quatre, dans cette quatrième course. Ils ne sont pas au même endroit sur l'hippodrome, l'un étant sur le parking, l'autre dans les stalles, mais les préparatifs vont bon train pour les deux écuries.
Pourtant partis du deuxième poteau, Philippe Masschaele et GRANDE de RANCHY s'imposent finalement assez facilement, consacrant ainsi Emmanuel Varin. Symbolisant le duel qui s'annonce, Cédric Terry finit deuxième avec GANDAL PALOIS, devant Pierre Geray qui confirme sa forme de la soirée au sulky de GEKO de ROUAISSE.

Course 5 : Prix Jean Dumas

Cette épreuve est la course phare de la soirée, une des plus rapides du meeting. Il n'y a alors rien d'étonnant à ce que Frédaric Clozier, prince de la vitesse et détenteur du record de la piste, l'emporte plutôt facilement. Drivant DURGA des VALERINS, il est chronométré en 1'14"6, ce qui est son précédent record, l'actuel étant de 1'14"1. Claude-Charles Vaugrante le suit avec DARD ROC et on trouve ensuite Nils Pacha au sulky de CERISE d'ARNOIS, duo déjà en vue sur cette piste en 2020. C'est d'ailleurs une cerise sur le gâteau que s'offre Frédaric Clozier puisqu'il remporte avec cette course de prestige son centième succès à Biarritz !

Course 6 : Prix des Vans Barbot

La sixième course était au monté et l'on y retrouvait les drivers qui cumulent les rôles, comme Nils Pacha, Romain le Creps ou Pierre Geray, mais aussi Céline Leclercq, de retour dans le Sud-Ouest pour le meeting ou Cindy Saout, de retour dans le Sud-Ouest chez Stéphane Bouisson. On y a vu aussi Yves Hurel, entraîneur de HIGGINS de CHENU monté par Maxime Yvon.
Sébastien-Emmanuel Pasquier débutait à Biarritz en cette soirée en étant fui par la réussite pour ses deux premières courses à l'attelé. Avec HAPPY POLE, il a battu nettement, avec 2 secondes d'avance, Pierre Geray et HÉLINA de DUSSAC. Maxime Yvon n'a pu montre le podium, battu de justesse par Claude-Charles Vaugrante et GRACIEUSE LAURA.

Course 7 : Prix de Sames

La course amateurs qui clôturait la soirée avait des conditions d'engagement particulières puisque seules étaient admises à driver des personnes n'ayant pas gagné cinq courses. Et c'est, pour la troisième fois de la soirée, un débutant sur l'hippodrome des Fleurs qui l'a emporté : drivant ÉCLAIR de MARTIGNY entrainé par Emmancuel Varin, Thierry Leloup a, au passage, obtenu la première victoire de sa carrière en venant battre sur le fil Romain Farrugia, plus habitué à Biarritz, et qui était avec DIS MOI TOUT de Denis Cordeau.