Actualités 2019

Vendredi 19 juillet 2019  : Huitième journée

Presqu'un an après son accident, Norbert Vimond est de retour à l'hippodrome des Fleurs. Ce seul évènement suffit à nous ravir, mais, comme nous le verrons, il sera accompagné par un exploit qui le rendra légendaire.
Céline Leclercq et FIZZY de VIVE auraient pu (dû !) gagner le 6 juillet. C'est chose faite en cette première course (au monté) où ce duo devance Tristan Bord et FRIPON de la RÈGE, puis Cédric Terry avec FAKIR GASCON.
Frédéric Clozier et FOLLENN d'ENOGAT forment le duo à suivre dans les années à venir. Ils obtiennent leur troisième victoire consécutive en quatre courses, les deux dernières étant à Biarritz. Benoit Rouer et FILANTE d'YVEL, puis Cédric Terry et FUSÉE DHELPA.
Le rugby basque continue à être à l'honneur. Des joueurs du Biarritz Olympique étaient venus sur l'hippodrome une semaine avant. Cette fois, la Présidente a pu rencontrer le Président et l'entraîneur de l'Aviron Bayonnais, puis, plus tard dans la soirée, le légendaire Serge Blanco.
Maxime Grasset peut montrer sa joie à l'arrivée de la troisième course, qu'il remporte avec GRACIEUSE du CYGNE. Benoît Rouer est un peu plus loin et les deux premiers sont assez nettement devant Jonathan Asselie et GUARDIOLA, troisièmes.
Samedi dernier, le camion amenant les six chevaux de Stéphane Bouisson aux courses de Biarritz avait eu un accident de la route, provoquant un forfait général pour la soirée, mais aussi, malheureusement, le décès d'un cheval. Le doublé qu'il obtient avec ses deux engagés dans la quatrième course lui mettra sans nul doute du baume au cœur ! Lui-même finit deuxième avec FUSION DIVINE, tandis que Romain le Creps gagne au sulky de FIDJI PRINCESS. Dominique Cannillo et FANONE LIGHT sont troisièmes.
Corentin Delbecq célèbre sa victoire dans la cinquième course à double titre car, outre cette première place, il obtient son cinquantième succès. C'est FALFAUST qui le conduit à cela et il finit devant Romain le Creps et FEEDBACK, puis FESTIVE de BARRY drivée par Cédric Terry.
Le retour de Norbert Vimond était en soi une nouvelle extraordinaire et les résultats, une septième puis une sixième places, importaient finalement peu par rapport à cette présence.
Mais il était dit qu'en cette soirée, les planètes seraient alignées pour que le retour de Norbert s'inscrive dans la légende de l'hippodrome. Et que non seulement Norbert Vimond gagnerait au sulky de CLOUD of LIFE le Prix Jean Maurice Beteau, mais qu'en plus il battrait le record de la piste avec la réduction de 1'14"8, devenant le premier driver sous les 1'15". Les deuxièmes, Michel Charlot et ALTO de MARIONS sont en 1'15"1 (ancien record), et Frédéric Clozier avec CAMPEONE VAS termine troisième, tous les classés étant en moins de 1'16".
Norbert Vimond pouvait alors recevoir deux prix, celui qui avait été transmis par la famille de Jean Maurice Beteau, puis un maillot de l'Aviron Bayonnais, aussitôt revêtu par Coralie Morlot !
Le Grand Prix du Baron d'Ardeuil, septième épreuve de la soirée, avait vocation à être la course vedette. Ce qui s'est passé dans la sixième la priva de cet aspect, mais elle n'en fut pas moins spectaculaire et, elle aussi, très rapide. Frédéric Clozier y a monté sa grande forme en l'emportant avec DAMOUR JIEL. Deuxièmes, Philippe Masschaele et ALTIUS FORTIS ont, de leur côté, confirmé leur rapidité : après avoir égalé le record de la piste de 1'15"1 au début du meeting, ils ont établi la meilleure réduction kilométrique sur une course de 2950 mètres, en 1'15"6, étant les premiers en dessous de 1'16"0 (record datant du Grand Prix 2015 avec Emmanuel Varin et TAGADA TAGADA). Maxime Cantin et ALFRED MAZA ont fini troisièmes.
La course des amateurs voit pour finir la victoire de Quentin Fleury avec DREAM de BIRDY, devant Anaïs Michel et BERLINGOT, puis Denis André Langlois au sulky de COLOMBE de BEYLEV.

Mercredi 17 juillet 2019  : Septième journée

Toujours largement en tête du Sulky d'Or, Éric Raffin revient à Biarritz pour cette septième soirée de courses.
La première course est réservée aux apprentis. Elle voit la victoire d'Océane Herbinière avec COCORICO du GARDEN. Dans une arrivée serrée, ce duo devance Nicolas Richard Brossard et CALLAS de MARZY, puis BYE BYE SOMOLLI drivé par Matthias Legros.
Éric Raffin ne perd pas de temps ! Il remporte la deuxième course avec GABRIELLA SPORT en devançant son compagnon d'écurie Miquel Mestre Suner au sulky de GOODWOOD SPORT, puis Éric Audebert et GRAVITY BOND.
On retrouve Éric Raffin à l'arrivée de la troisième course avec FOOTING : il termine deuxième, derrière Romain le Creps drivant FANTASTIC OUSTAOUS. Le troisième est Philippe Masschaele que nous avions vu préparer FIESTA du WALLON avant l'épreuve.
Nils Pacha réalise une excellente première partie de meeting, avec une seule victoire, mais beaucoup de deuxième et troisième places ! Cela se confirme dans la quatrième course où, avec FIER d'ATTAQUE, il est le dauphin de Patrice Gesret et FLIRT de FROMENTEL. Dominik Cordeau et FALPACINO finissent troisièmes.
Denis Brossard (numéro 10) avait été distancé.
Yves Hurel avait fait débuter FLINT de l'ISOP à Villeneuve sur Lot fin juin et la cinquième course de la soirée est la deuxième course de ce cheval.
Fidèle à sa légendaire façon de courir, Yves Hurel se place "tête et corde" et mène la course jusqu'à la ligne droite d'en face où il est débordé par les vainqueurs, Vincent Cabos et FANTAISIE ALDO, puis, peu avant l'arrivée, Dominik Cordeau et FURIOUS BAY lui prennent aussi la deuxième place.
Matthieu Abrivard a rejoint Éric Raffin avec Yannick Henry comme entraîneur commun. Matthieu est sous les couleurs avec lesquelles il va courir le Grand Prix, tandis qu'Éric a encore une course à disputer avant celui-ci. Les deux cumulent plus de 5500 victoires, ce qui est supérieur au nombre de courses qu'il y a eu à l'hippodrome des Fleurs !!
La sixième course est remportée par Miquel Mestre Suner au sulky de ÉLITE SPORT, Nils Pacha obtenant une nouvelle deuxième place avec EUPHRATE des BOIS.
Vient alors le Grand Prix du Président de Folleville, qui est l'épreuve d'endurance du meeting, disputée sur 3750 mètres. Avec trois partants de son entrainement, Emmanuel Varin semble en position de force, d'autant plus que les drivers sont Éric Raffin, Denis Brossard et Nils Pacha. Mais rien n'est joué d'avance et oublier Éric Audebert, Matthieu Abrivard ou Miquel Mestre Suner (et les autres !) serait une erreur.
Et effectivement, le vainqueur est plutôt inattendu : ce sont Matthieu Varin et BY AND BY qui l'emportent, de façon nette et sans ambiguité, avec une réduction de 1'17"7 qui est la sixième de l'histoire de cette course ! Miquel Mestre Suner suit avec ELANA SPORT, tandis que Matthieu Abrivard est troisième devant quatre chevaux en un dixième. Inutile de dire que Matthieu Varin n'a pas caché sa joie après un tel succès !
La course des amateurs apporte également son lot d'émotions, Léa Lizée y remportant avec CÉMOIS du LONDEL sa deuxième victoire en devançant Coralie Morlot (dont le retour anticipe celui, très attendu, de Norbert Vimond) et DONKEY KONG.

Mardi 16 juillet 2019  : Sixième journée

Un an après, Matthieu Abrivard est de retour à Biarritz, pour courir des chevaux entrainés par Emmanuel Varin ou par son beau-frère Yannick Henry.
Pendant un heat, Matthieu Abrivard et Cédric Terry discutent. Le premier est cinquième au Sulky d'Or, tandis que le second en occupe la quinzième place, ce qui lui a valu de faire la une de Paris Turf récemment.
Déjà vainqueur samedi, DÉFI ORAGEUX s'impose dans la première course aux mains de Matthias Legros, devant Tom Beauvais et DERNIÈRE SÉANCE, ce qui assure un doublé à l'écurie Masschaele dans une épreuve qui a vu le distancement de 10 concurrents (dont celui qui passe le poteau en deuxième).

La deuxième course était le Prix de notre partenaire TVPI, dont, bien sûr, des représentants étaient venus sur l'hippodrome. 

La course a été gagnée par Cédric Terry au sulky de GLORIA du CADRAN, venu du second poteau pour battre Romain le Creps et GALLICA du VINOIS, ainsi que Nils Pacha et GIRL de BEAUSOLEIL.

La Société n'avait pas eu de partenaire automobile en 2017 et 2018. C'est de nouveau chose faite avec Renault Biarritz, qui exposait trois voitures sur l'hippodrome.

Frédéric Clozier l'a emporté avec FUZZA de LIGNY, devant Benoit Rouer et FLASH de BEAULIEU, puis FLOCON des LANDES drivé par Sébastien Hardy.
Victorieux avec les couleurs noir et jaune chères à Renault Sport, Frédéric Clozier ne mériterait-il pas une place dans l'écurie de Formule 1 du constructeur au losange ?
La quatrième course honorait la mémoire de Jean Toussaint avec le Prix qui porte son nom. Le prix lui-même a été remis à Jérôme Paillé, victorieux avec FINE BLONDE LUGUI en devançant Cédric Terry et FRILOUZ de KERNAS, puis Sébastien Hardy et FOLIE des LANDES.
Non pas que l'élégance soit absente de l'hippodrome, loin de là, mais la présence de Miss Côte Basque 2019 a ajouté à cette soirée une touche de charme, qui plus est haute en couleurs !
Rien d'étonnant à ce que le vainqueur du Prix Miss Côte Basque ait été un candidat au titre de Driver Côte Basque 2019 ! Frédéric Clozier a obtenu sa deuxième victoire de la réunion, cette fois avec EXCALIBUR du CLOS et en devançant Sébastien Hardy et ECHO GEMA, puis Romain le Creps avec ELIXIR JIEL.
Déjà trois fois sur le podium dans la soirée, Sébastien Hardy a remporté la sixième course au sulky de ELLA BOURBON. Maxime Grasset et ÉCLIPSE d'OURVILLE, puis Romain le Creps et ÉPÉE de JANEIRO complètent ce podium.
Matthieu Abrivard ne pouvait pas quitter Biarritz sans victoire. Cela fut chose faite à l'issue de la septième course, remportée au sulky de CASTELLO FABULET, cheval déjà vainqueur le 9 juillet. Nils Pacha et Éric Audebert ont obtenu dans cet ordre deux podiums de plus dans ce meeting, avec respectivement CODEX BOURBON et CRISTAL de VANDEL.
La course des amateurs a vu la victoire de CÉLIO d'ISQUES cheval acheté par la famille Marc lors d'une course à réclamer. Le driver Dimitri Crespel et l'entraîneur Matthieu Varin ont confirmé leur bon début de meeting. Le deuxième a été Thomas Martin avec CÉLÈBRE GÉDÉ.

Samedi 13 juillet 2019  : Cinquième journée

Il y avait six Prix associés à des PMU locaux dans cette réunion, qui était donc organisée autour de ces partenaires indispensables, à commencer, comme la veille, par une course de quatre road cars dont les passagers étaient des représentants des PMU.
Après l'effort le réconfort et les partenaires se sont ensuite retrouvés autour de la Présidente dans le châpiteau du BO.
Dans ce même chapiteau, la Présidente a également retrouvé les bénévoles de Fleurance qui, à l'instar de ceux de Cazaubon la veille, étaient venus en groupe pour une soirée à l'hippodrome des Fleurs.
Jockey attitré d'Yves Hurel, Xavier Bonnefoux s'impose dans la première course en montant GALINETTE ALDO. Il devance Maxime Yvon et GRANIT d'ÉPONA, puis Cédric Terry avec GUITAR HERO sous les couleurs de l'écurie de Bertrand de Folleville.
Le podium de la deuxième course est plutôt habituel pour le meeting de Biarritz puisqu'on y voit Éric Audebert sur la première marche avec GIBOU MATTHÉO devant Frédéric Clozier et GUITOU de la FORÊT, puis Nils Pacha et GARANCE LACLAIE.
On retrouve Éric Audebert, qui n'a pas l'intention de céder son trophée de meilleur driver, avec GANADOR de LAUNI devant Nils Pacha et GAVOTTE des CHAMPS aux deux premières places de la troisième course, devant Cédric Terry, autre habitué de Biarritz et au sulky de GALINKA de MIRANDA.
Les spécialistes de Biarritz sont en forme lors de cette soirée puisque c'est Frédéric Clozier qui gagne la quatrième course au sulky de FOLLENN d'ENOGAT. Il devance Vincent Cabos et FÉLINE FOUGASSE.
Dans la cinquième course, Tristan Bord et FIGARO GRAVE s'imposent devant Aurore Toussaint drivant FAVORI du JAYLE, les deux venant ensemble à la remise du Prix.
Deuxième victoire de la soirée pour Frédéric Clozier dans la sixième course, au sulky cette fois d'ÉLIOT d'AIRPET. Encore un podium très biarrot puisque qu'on retrouve Cédric Terry à la deuxième place avec ELLIOT de CAVELAND, puis Éric Audebert et ECHO des ENDREVIES.
Dans le Prix du Getso, Sébastien Hardy confirme sa bonne forme du moment en s'imposant au sulky de DOLCE ROYALE. Le deuxième est un autre habitué de Biarritz, Denis Brossard, avec DONNEZAC, et Charles Criado et CONDOR des VALS complètent le podium.
Championne de France 2018 des amateurs au trot, Kassandra Fresneau avait déjà rendu visite à l'hippodrome des Fleurs le 9 juillet, en finissant deuxième de la course des amateurs. Elle revient en cette soirée pour porter les couleurs d'Emmanuel Varin.
Malheureusement, la course ne se passe pas bien pour elle car elle est distancée. On retrouve Dimitri Crespel qui gagne avec DÉFI ORAGEUX devant Romain Farrugia et BELLE du BEROY.

Vendredi 12 juillet 2019  : Quatrième journée

La quatrième journée du meeting était organisée autour des associations des clubs locaux. Une des principales attractions était la présence de quelques joueurs du Biarrotz Olympique Pays Basque.
Autre présence : celle de la sympathique Société de Cazaubon venue passer sa soirée à l'hippodrome des Fleurs.
Sur la piste, la soirée a commencé par une course de Road cars (sulkys à deux places), organisée pour "enterrer une vie de garçon". Outre le marié figuraient Philippe Bernat-Salles (drivé par Robert Lacroix), ancienne gloire du BO et international français, ainsi que Fédérico Aramburu (drivé par Mathieu Varin), international argentin de rugby ayant joué entre autres au BO. La course a vu la victoire du futur marié avec Clarisse Lelièvre au sulky de DARBELLA.
Rencontre de trois drivers mythiques de Biarritz : Michel Charlot, Guy Verva et Robert Lacroix. Comme nous le verrons, la réussite sera au rendez-vous pour deux d'entre eux.
Le Prix de la Pena Taurine Bayonnaise s'est terminé avec la victoire serrée de Maxime Grasset et GAMIN de NADAL qui ont devancé Tom Beauvais et GLAMOUR GWEN, puis, un peu plus loin, Cédric Terry qui drivait GIGI de ROCHA.
La deuxième course, la première du meeting réservé aux apprentis, a vu une belle histoire familiale se réaliser puisqu'après son père le mardi, Benjamin Hardy l'a emporté avec CALIPOSTE ! Il a gagné devant Matthieu Bailet et de PADD, puis Nicolas Richard Brossard et CÉMOIS du LONDEL.
Cumulant les places, Éric Audebert n'avait pas encore gagné dans ce meeting, phénomène surprenant pour un habitué des records ! La troisième course de la troisième journée a mis fin à cela, le driver phare de la dernière décennie biarrote l'ayant emporté avec FÉLINE de GUYSEJ, finissant une seconde devant Cédric Terry et FOR EVER FORGIONNE, quasiment dead-heat avec Alexandre Wissocq et FOLIE FAST.
On a retrouvé Éric Audebert sur la podium de la quatrième course où il a terminé deuxième avec FLUSH ROYAL NARCY, derrière les vainqueurs Patrice Gesret et FLIRT de FROMENTEL. Richard Joly a fini troisième avec FONCEUR d'ARZAL.
L'arrivée de la cinquième course a vu une arrivée serrée, Michel Charlot et FÊTE d'EURVAD devançant in extremis Romain le Creps avec FAN de STAR. La troisième place a également donné lieu à une lutte très indécise finalement gagnée par Dominik Cordeaux et FANFARO BELLO.
L'arrivée a été également très disputée pour la sixième course, avec cette fois trois chevaux concernés. Philippe Masschaele et EMBOMEUSE d'ÉTOILE l'ont emporté devant Cédric Terry et ESPION CÉHÈRE, puis Dominik Cordeaux avec EAU PINLANDIA. Notre Belge préféré a reçu son maillot du BO de la part des joueurs.
En 2018, DORIA avait gagné trois courses avec Éric Audebert. Elle a de nouveau montré son aptitude envers la piste de Biarritz en gagnant la deuxième course avec son entraîneur Guy Verva au sulky. Dominik Cordeau et CALVIA ont fini devant Éric Audebert avec CLARA de THYL.
La course des amateurs était la huitième, à cause d'un nouveau dédoublement. Retardée par la chute d'un concurrent, elle a vu la victoire de Léa Lizée au sulky de DONATO BELLO, devant Jean-Michel Empeytaz avec DOLLE du BOIS.

Vendredi 12 juillet 2019  : La Présidente médaillée

En cette fin d'après-midi ensoleillée, l'hippodrome s'est animé un peu plus tôt que de coutume : la Présidente de la SCTB allait recevoir une médaille, celle (de Bronze) de de la Jeunesse et des Sports et de l'engagement associatif. Récompensant notre dévouée Présidente pour l'ensemble de son oeuvre hippique bénévole en général, avec un accent particulier mis bien sûr sur son parcours biarrot, cette médaille a été remise par des autorités nationales.

Mardi 9 juillet 2019  : Troisième journée 

La troisième réunion a vu le retour des courses à réclamer (au nombre de quatre) sur l'Hippodrome des Fleurs.

La première course était le Prix Château Miller la Cerda. Monsieur Alexandre de Miller de La Cerda a tenu devant ses nombreux invités un discours plein de  

La première course était le Prix Château Miller la Cerda. Monsieur Alexandre de Miller de La Cerda a tenu devant ses nombreux invités un discours enflammé. 

Ce Prix a été remporté par Romain le Creps au sulky de GABY PASSION, qui a devancé Nils Pacha et GIRL de BEAUSOLEIL, puis Yannick Henry avec GÉANT d'ARTOIS.
La deuxième course a vu Frédéric Jeanneau s'imposer en drivant FANTASIA de MADKER devant Philippe Masschaele et Romain le Creps, quasiment à égalité avec respectivement FIESTA du WALLON et FANTASTIC OUSTAOUS.
Charles Bouvier et FIESTA de VIREL se sont imposés avec, de nouveau pour cette soirée, une avance assez nette sur ses suivants qui étaient Jonathan Asselie avec FILOUTINE, puis Nils Pacha et FAIR LADY BLEUE.
Les trois premières arrivées avaient vu des vainqueurs détachés ; la quatrième a été beaucoup plus serrée. Ce sont Stéphane Bouisson et FÉLINE du PADOUENG qui l'ont emporté devant Nils Pacha et FOU du LAS VEGAS, puis Sébastien Hardy avec FLEUR de la BASLE.
La quatrième course a vu aussi les célèbres couleurs de la famille Dreux au départ, Éric Audebert s'alignant avec FALCON BONNETIÈRE. Malheureusement, la réussite n'a pas été au rendez-vous.
On retrouve les couleurs de Stéphane Bouisson dans la cinquième course où il fait écurie avec Frédéric Clozier. Avec EMMA PEEL, il finit troisième de cette course, son compagon d'écurie terminant septième.
C'est Sébastien Hardy qui gagne la course avec ENVALIRA, devant l'inévitable (en cette soirée) Nils Pacha au sulky d'ÉCLAIR d'ATTAQUE.
Après la sixième course, Emmanuel Varin revient à la remise des Prix ! Cette fois, il accompagne Yannick Henry car CASTELLO FABULET vient de devancer Éric Audebert et DARELLA au terme d'une épreuve très disputée, le troisième étant Frédéric Jeanneau au sulky de DUC de CONNÉE.
La septième course, Prix des Corsaires Basques, a vu Sébastien Hardy obtenir sa deuxième victoire de la soirée, avec CALIPOSTE entraîné par Mathieu Varin.
Pour finir une soirée qui aura compté huit courses du fait d'un dédoublement, Dimitri Crespel gagne la course des amateurs avec DOMINO de la BRISE. Il s'impose devant Kassandra Fresneau (championne de France amateurs en 2018) et DEL SOL GEDE, tandis que le maréchal-ferrant de l'hippodrome des Fleurs, Denis Cordeau finit troisième avec CRY ME A RIVER.

Samedi 6 juillet 2019  : Deuxième journée 

Avec la présence des familles, le public était nombreux sur l'Hippodrome des Fleurs, dans les gradins, le long de la main courante et au restaurant !

Préparatifs en famille pour les Clozier, les Crespel ainsi que pour Céline Leclercq avec Guy Verva.

Philippe Masschaele est de retour sur un hippodrome qu'il avait dû quitter l'an dernier suite à une lourde blessure, tandis qu'Éric Audebert, Pascal Lelièvre et Guy Verva discutent avant les courses.

La première course au monté voit la victoire d'Alexis Collette et de FEARLESS TURGOT avec une confortable avance de près de deux secondes. Céline Leclercq franchit la ligne d'arrivée en premier, mais malheureusement, elle avait été distancée pendant la course.

Ce Prix était celui des Vans Barbot.

La deuxième course voit s'affronter des chevaux ayant couru entre 0 et 2 courses. L'expérience des drivers a-t-elle alors une importance accrue ? Toujours est-il que Guy Verva s'impose avec GAÏA de VIVE, qui gagne pour sa première apparition. Is devance Ronan le Creps et GALLICA du VINOIS, puis Robert Lacroix et GALLICA du VINOIS.

Ce Prix est celui du Pôle Equestre de Biarritz et il est remis par son directeur Olivier Camy-Sarthy dont nous reparlerons à la septième course.

La troisième course voit Cédric Terry et FESTIVE de BLARY s'imposer sans coup férir avec deux secondes d'avance sur Frédéric Clozier et FERIA du METZ, puis Éric Audebert avec FREYJA des CHAMPS.

La nuit tombre sur l'hippodrome et les projecteurs prennent le relai de la lumière du jour.

Benjamin Goetz conduit dans la quatrième course son DAMOISEAU avec toute l'expérience du chevalier qu'il est. L'avance est confortable sur Éric Audebert et DJACK de FEUGÈRE
Dans la cinquième course, Cédric Terry confirme sa forme en gagnant avec EDDY du VIVIER. Il devance Noël Langlois et ERREUR GRAVE, puis Éric Audebert qui, à défaut d'avoir son rythme victorieux habituel, finit souvent placé.
La sixième course est le Prix Jean Dumas ; elle fait partie du Circuit des Grandes Epreuves du Sud-Ouest et, avec sa longueur de 2150 mètres, elle est devenue l'épreuve principale pour battre le record de la piste. Frédéric Clozier la remporte avec DIAPASON de PADD à l'issue d'une course menée de main de maître. Il bat Pierrick le Moël et BRAVEHEART JIEL, puis Cédric Terry et CHANTACO.
Partant du second poteau, Philippe Masschaele finit quatrième avec ALTIUS FORTIS en égalant le record de la piste de 1'15"1 établi en 2014 par Éric Audebert et SOJA WILLIAMS. Le vainqueur Frédéric Clozier termine avec une réduction de 1'15"2.
La conclusion de la réunion se fait avec la course des amateurs. Elle a vu la première course d'Olivier Camy-Sarthy, directeur du Pôle Équestre de Biarritz, ce qui mérite bien un hommage.
Malheureusement, Olivier Camy-Sarthy a été vite distancé (mais a mis un point d'honneur à parcourir ensuite la distance). Le distancement a d'ailleurs été la clé de cette course, produisant un final dramatique : Charly Clozier, nettement en tête avec COCKTAIL du NORD s'est retrouvé à la faute peu avant l'arrivée, ce qui a permis à Romain Farrugia et ASTRE ÉCLATANT de l'emporter !

Samedi 6 juillet 2019  : Hippodrome en fête 

Organisée par la Fédération Régionale des Courses hippiques du Sud-Ouest, la journée Hippodrome en Fête a été un grand succès. Les enfants (et leurs parents et grands-parents) sont venus nombreux profiter des activités présentes.
Les promenades en poney ont peut-être éveillé certaines vocations !

Notre partenaire Art Traffik était présent pour permettre aux jeunes talents de s'exprimer.

Jeudi 4 juillet 2019  : Première journée 

L'hippodrome ayant retrouvé sa configuration meeting avec notamment les gradins, les guichets PMU et le restaurant, tout est prêt pour que les courses commencent. Les camions prennent leur place sur le parking des vans, à commencer par ceux des Varin, les chevaux sont dans les stalles, les premiers heats ont lieu sur la piste : c'est parti !
Les habitués sont là, comme Yves Hurel, Frédéric et Charly Clozier et tant d'autres.
Néanmoins, du côté des drivers, l'attraction est indéniablement la présence d'Éric Raffin, un des meilleurs drivers français, qui est cette année, largement en tête du Sulky d'Or, s'apprêtant à mettre fin à vingt années de domination de Jean-Michel Bazire. De plus, le champion ne fait pas dans la demi-mesure et vient pour disputer les six courses professionnelles de la soirée. La Présidente ne pouvait qu'aller l'accueillir !
Les courses pouvaient alors commencer par, comme d'habitude, une épreuve de monté.
C'est Morgane Blot qui l'a emporté avec DÉFI d'ANJOU en devançant assez nettement les deuxièmes Patrice Gesret et DIAMANT de NEUVY.
Bien que finissant troisièmes mais partant du deuxième poteau, Cédric Terry et DUNE du PORET battent le record de la piste au monté en 1'16"2. Le précédent record était de 1'16"3 et la gagnante a réalisé 1'16"5.
La deuxième course était le premier Grand Prix des Jeunes et, outre Éric Raffin, elle voyait partir la légende Richard-William Denéchère (6 fois sulky d'or), ainsi qu'Éric Audebert et Alexandre Wissocq, anciens vainqueurs du Grand Prix de Biarritz. Nicolas Martineau et GALON de VIRE l'ont emporté, devançant Richard Denéchère et GOOD WORK, puis Alexandre Wissocq et Éric Raffin. avait le Rotary Club de Biarritz-Bayonne en tant que partenaire. Elle concernait l'Open Trot des
La troisième course avait le Rotary Club de Biarritz-Bayonne en tant que partenaire. Elle voyait s'imposer Éric Raffin au sulky d'ÉLONA DAIRPET devant Jonathan Asselie et EURYDICE. C'était aussi le 500ième succès pour l'entraîneur Emmanuel Varin !
Pour la quatrième course, Éric Raffin changeait d'entraîneur/propriétaire en revenant sous les couleurs de Yannick Henry et remportait sa deuxième victoire avec ESPION CÉHÈRE, devançant Cédric Terry et ÉTHAN DRIVE.
Éric Raffin retrouve Emmanuel Varin à l'occasion de la cinquième course, pour une conclusion similaire : la victoire, cette fois avec FABULEUX de CORDAY. Il devance la FÉE ROYALE de Nils Pacha.
La sixième course était le Grand Prix Baron d'Ardeuil. Nils Pacha s'y est imposé avec BOMEC de BAUBRIE, devant Damien Laisis, puis DREAM des BROUSSES et Cédric Terry au sulky de CÉDAR KERYVON. Les trois premiers de ce Grand Prix étaient à la remise des prix.
La course des amateurs concluait la première réunion. Le Toulousain Jonathan Bordenave, habitué de Biarritz, a nettement remporté cette épreuve avec BOMBAY SAPHIR devant Denis André Langlois et DASH KALOUMA.

Jeudi 4 juillet 2019  : Les gradins sont couverts 

Les gradins sont maintenant couverts avec un toit dans le prolongement de celui des guichets. Ainsi, joueurs et spectateurs sont maintenant protégés d'éventuelles intempéries qui, évidemment, ne sont pas souhaitées !

Mercredi 26 juin 2019  : Présentation du meeting 

La soirée du 26 juin 2019 a vu la Société présenter son meeting aux nouveau partenaires et à la presse écrite audiovisuelle. Cet événement était organisé par Jardins & Saveurs sous le chapiteau du BO et la Mairie, avec Stéphanie Ricord, ainsi que le Conseil Départemental des Pyrénées-Atlantiques, avec Maider Arostéguy et Patrick Chasseriaud, étaient également présents.
Accueil souriant comme toujours avec Jardins & Saveurs !
Après le discours de la Présidente de la Société, Madame Stéphanie Ricord est venue rappeler le soutien de la Mairie et son plaisir d'être là. La Présidente a ensuite repris le micro pour présenter les grandes lignes du meeting, avant que Madame Mouton ne vienne conclure pour Jardins & Saveurs.
Il était alors temps d'aller se régaler avec les productions de Jardins & Saveurs et de rencontrer quelques-uns des nouveaux partenaires.
Retour d'un partenaire automobile avec Renault Biarritz ; les fans des chevaux et ceux des chevaux-vapeurs sont faits pour s'entendre !
Le Peit Futé Pays Basque fête ses 30 ans.
Plusieurs points de vente PMU sont partenaires de la Société et la réunion du samedi 13 juillet les mettra en valeur.
Présidente en tête, la SCTB est prête à organiser le meeting !

Samedi 30 mars 2019  : Songe de nuits d'été

Notre hippodrome est particulier : il est court et les chevaux qui y courent font plus de tours qu'ailleurs. Il aurait à coup sûr inspiré Jacques Prévert qu'on imagine écrire, dans la cinquième saison, que "sur l'hippodrome des Fleurs tournent les trotteurs". La saison de l'hippodrome est l'été et le reste de l'année, il faut fermer les yeux pour laisser remonter les souvenirs de ces nuits de juillet dont le retour n'est plus si loin.

Samedi 30 mars 2019  : Assemblée générale de la SCTB et élections

Le samedi 30 mars avait lieu au Casino Barrière de Biarritz l'assemblée générale de la Société des Courses au Trot de Biarritz. Cette assemblée, qui a lieu annuellement, revêtait une importance particulière puisque, comme tous les quatre ans, elle était accompagnée de l'élection du Conseil Administration et, par voie de conséquence, de celle du Président ou de la Présidente.
Une cinquantaine de sociétaires étaient présents, ainsi que Monsieur Patrick Destizon, représentant la Mairie et qui devient un habitué de nos réunions, preuve de nos bonnes relations avec la Municipalité. Son discours, qui a eu lieu après celui de la Présidente et celui du Secrétaire Général, a montré l'attachement de la ville à notre meeting estival et a précisé l'évolution de l'hippodrome, qui devrait être finalisée en 2021 avec notamment des nouvelles tribunes.
Les discours terminés, les élections ont eu lieu. Deux membres du conseil d'administration ne se sont pas représentés : Guy Claverie, Président élu en 2016, puis démissionnaire en 2017, ainsi que Gérard Mot, qu'on ne présente plus, longtemps Secrétaire Général, actuellement chroniqueur hippique sur France Bleu et toujours actif avec bon nombre de partenaires lorsque le meeting se déroule. Les seize autres membres du conseil d'administration étaient candidats à leur succession et quatre autres personnes sollicitaient les suffrages des sociétaires, dont la responsable administrative Marie-Noëlle Logeay. A l'issue du scrutin, les seize membres ont été reconduits, accompagnés par madame Logeay et par Christophe Levacher.
A l'issue du vote, les dix-huit membres du conseil d'administration se sont réunis pour notamment la nouvelle organisation de ce conseil, Claudie Hassenforder-Chabriac étant officiellement élue Présidente.

Janvier et février 2019  : Réfection de la piste

De mi-janvier à mi-février, des travaux ont eu lieu sur la piste. Prévus depuis 2015 (!), ils ont été financés pour moitié par la Fédération Nationale des Courses Hippiques, l'autre moitié étant à la charge de la SCTB qui a, pour l'occasion, fait un emprunt. Ces travaux ont été effectués par l'entreprise Normandie Drainage et l'essentiel du travail a consisté en un remplacement du sable par du sable local, avec reprofilage de la piste.
Les travaux sont maintenant finis ; le sable doit se compacter pour être prêt lorsque le meeting reprendra le 4 juillet. Nul doute que cette réfection permettra des courses de qualité encore accrue ... et des réductions kilométriques améliorées !

Lundi 14 janvier 2019  : Prix de Biarritz à Vincennes

Le Prix de Biarritz, réservé à des chevaux de 4 ans, s'est couru à Vincennes le lendemain du Prix de Belgique et a vu s'opposer des drivers réputés. C'est ainsi que, notamment, Franck Nivard, Éric Raffin, Björn Goop et les frères Abrivard se sont affrontés sur la distance de 2700 mètres.
Au sulky de FILOU l'AUVERGNIER, Franck Nivard l'a emporté avec maîtrise, même si l'arrivée a été serrée.
Franck Nivard, déjà venu en vainqueur à Biarritz en 2012, est venu ensuite chercher son prix, remis par la Présidente et par une Vice-Présidente.
Il y a également eu des retrouvailles entre la Présidente et Jean-Marie Monclin, qui est souvent venu à Biarritz (notamment avec GUERILLERO au début des années 2000) et qui avait fait courir FLY SPEED par Mathieu Mottier, petit-fils de Gérard Mottier.